Les Fibres Bio, 1er ingrédient développé par Nutri&Co, certifié Vegan et low-FODMAP !

Pouvez-vous présenter Nutri&Co ?

Nutri&Co est une jeune entreprise française fondée en 2017 qui s’évertue à légitimer le rôle clé des nutraceutiques en matière de prévention santé. La nutraceutique est le nom générique de l’industrie des compléments alimentaires. Ces deux mots ne sont en fait que l’appellation réglementaire. Notre métier consiste ainsi à développer des formules de haut standard et en faire la promotion, que ce soit en matière de communication ou de commercialisation, cette dernière étant pour l’heure exclusivement digitale. Aujourd’hui Nutri&Co emploie plus de 30 personnes à Aix-en-Provence et a développé 14 formules qui sont toutes devenues des incontournables. Au total, c’est plus de 600 000 flacons qui ont été écoulés depuis la création.

Pouvez-vous présenter votre produit ?

Notre mix de Fibres Bio est un duo de fibres solubles bio de gomme de guar et d’acacia conçu pour apporter facilement des fibres alimentaires. Il a été spécialement mis au point pour les personnes souffrant de SII (Syndrome du côlon irritable) qui généralement limitent leurs apports en fibres ou sélectionnent rigoureusement les fibres qu’elles consomment et privilégient un régime Low-FODMAP, par ailleurs difficile à suivre rigoureusement.

Notre mix concilie efficacité et praticité : avec environ 5,3g de fibres par dose, il est sans goût ni odeur, parfaitement soluble dans des boissons chaudes ou froides, des yaourts, et s’incorpore facilement dans des gâteaux ou des plats cuisinés. Nous avons même édité un livre de recettes pour rendre plus faciles, ludiques et appétissants ses apports au quotidien. L’enjeu du développement a consisté à trouver une granulation optimale pour permettre la solubilité du mix et ainsi un usage facile dans vos préparations quotidiennes.

Notre formule est certifiée Low-FODMAP : Certifiée Low-FODMAP par l’Université Monash (leader dans la recherche sur les FODMAPs), notre formule Fibres Bio est spécifiquement conçue à partir de fibres alimentaires cliniquement documentées pour permettre aux personnes atteintes de SII de consommer plus de fibres, sans subir de désagréments

Présentation :

En sachet doypack de 250g. Avec sa dosette.

  • 1 dosette = 5,3g de fibres. 1 à 5 dosettes / jour.
  • Pour 1 dosette / jour : durée du sachet d’1 mois et demi
  • Pour 5 dosettes / jour : durée du sachet de 9 jours

Nutri&Co s'associe à Nahibu (expert de l'analyse du microbiote intestinal)

Quels bienfaits apporte la consommation de ces fibres sur la santé et le bien-être ?

 

Nos modes de consommation alimentaires ont beaucoup évolué, mais surtout, ils ont évolué très vite. Une des publications issues de l’analyse des données NutriNet Santé (travaux scientifiques qui étudient les habitudes alimentaires des Français) est très claire : sur un total de plus de 100 000 participants suivis entre 2009 et 2019, la consommation de produits ultra-transformés et ultra-formulés (très dense en énergie et avec un intérêt nutritionnel moindre) se fait au détriment de celle des fibres [1]. Logique, puisque l’industrialisation des aliments a entraîné une diminution de la consommation de produits subissant peu ou pas de transformation : fruits crus, légumes et produits céréaliers complets.

Ces comportements et choix alimentaires entraînent mécaniquement une diminution de la consommation de fibres. En France, l’ANSES a établi qu’un apport suffisant en fibres alimentaires chez l’adulte était de 30g/jour. Au niveau européen (EFSA), la recommandation est de l’ordre de 25g/jour. La dernière enquête française INCA [2], réalisée en 2017, a révélé des apports quotidiens insuffisants en fibres avec seulement 19,6g en moyenne. L’analyse des consommations alimentaires dans la cohorte NutriNet Santé rejoint ces valeurs en concluant sur un apport en fibres de l’ordre de 19,5g/jour [3]. L’insuffisance des apports en fibres a aussi été rapportée dans d’autres pays développés suggérant une véritable problématique mondiale [4].

L’importance des fibres au quotidien


De façon générale, les effets-santé des régimes alimentaires riches en fibres ne sont plus à prouver, et sont corrélés à :
[14–16] : 

  • Moins de désordres intestinaux,
  • Meilleur contrôle du poids : augmentation du volume du bol alimentaire et ralentissement de la digestion (effet rassasiant),
  • Meilleur contrôle de la glycémie (taux de sucre dans le sang) : ralentissement de l’absorption du sucre (limitation des pics de glycémie) et diminution de la propension à faire “du gras” avec l’excès de sucre,
  • Meilleur contrôle cholestérolémie (taux de LDL dans le sang) : capture du cholestérol pouvant être éliminé dans les selles.

Prenez soin de votre microbiote avec Nahibu.

Fibres et syndrome du côlon irritable

L’Organisation Mondiale de Gastroentérologie (WGO) définit le syndrome de l’intestin irritable (SII ; “IBS” en anglais) ou du côlon irritable ou encore colopathie fonctionnelle, comme “un trouble intestinal fonctionnel dans lequel des douleurs abdominales ou un inconfort sont associés à la défécation et/ou à un changement d’habitude intestinale”. Le SII est un trouble assez fréquent qui touche environ 11% de la population mondiale adulte et près de 5% en France.  Cette prévalence varie entre les pays et concerne trois fois plus de femmes que d’hommes [18–20]. Plusieurs causes ou facteurs déclencheurs sont suspectés. Dans tous les cas, il semblerait que l’origine soit multifactorielle : 

  • Alimentation
  • Facteurs psychiques (type stress)
  • Infections
  • Santé du microbiote (richesse et diversité)
  • Facteurs génétiques

Les fibres sont des composés difficiles à digérer pour les personnes atteintes de côlon irritable. En effet, elles sont susceptibles de causer des troubles digestifs caractéristiques comme des gaz, ballonnements, constipation, diarrhées,… [21]. Conséquence : les personnes atteintes de SII évitent les fibres alimentaires en raison des gênes qu’elles occasionnent, alors qu’elles sont essentielles pour leur santé… . Par ailleurs, moins de fibres, cela impacte leur microbiote qui devient plus pauvre, ce qui peut aggraver leur SII, tel un cercle vicieux.

On le rappelle ici, deux catégories de fibres existent selon leur solubilité : les fibres solubles et les fibres insolubles. Dans le cadre des régimes alimentaires suivis par les personnes atteintes de côlon irritable (SII), il existe un consensus de principe selon lequel un régime contrôlé en FODMAP peut être transitoirement envisagé (surtout si les conseils généraux sur le régime alimentaire et le mode de vie s’avèrent inefficaces).

En pratique, les personnes atteintes de côlon irritable vont chercher à limiter leur consommation d’aliments riches en FODMAP. Mais alors, comment exclure les fibres de type FODMAP, sans sacrifier l’ensemble des fibres alimentaires ?

Notre mix de Fibres Bio “Low-FODMAP” a été formulé pour :

  • augmenter son apport en fibres simplement et efficacement,
  • répondre aux besoins en fibres et plus spécifiquement aux déficits prononcés chez les personnes atteintes de côlon irritable.

Pour cette formule, nous avons sélectionné deux fibres solubles dont les propriétés physico-chimiques (dont une viscosité optimale) leur permettent d’être lentement fermentées par le microbiote intestinal :

  • Fibres partiellement hydrolysées de gomme de guar (galactomannane),
  • Fibres de gomme d’acacia (arabinogalactane).

Les données cliniques de nos fibres sélectionnées sur le SII

Les fibres d’acacia [22] et les fibres partiellement hydrolysées de guar [23,24] ont été étudiées dans le cadre du côlon irritable. Elles ont montré une bonne tolérance chez les personnes atteintes de côlon irritable indiquant qu’elles pouvaient être prises en supplément au quotidien pour pallier le déficit en fibres.

Les recommandations

  • Nos Fibres Bio ne se définissent pas comme une formulation pour réduire directement les symptômes du côlon irritable.
  • Nos Fibres Bio permettent de pallier la carence potentielle en fibres en cas de côlon irritable.

C’est pourquoi, notre duo Fibres Bio convient lors d’un régime pauvre en FODMAP (“Low-FODMAP”) et doit être intégré à une alimentation structurée sous contrôle d’un médecin/diététicien en cas de SII.

Nutri&Co s'associe à Nahibu (expert de l'analyse du microbiote intestinal)

Comment est né le concept ?

En Europe et plus spécifiquement en France, cette logique préventive est nouvelle puisque notre vision de la santé est culturellement très curative. Pour faire simple, jusqu’ici on attendait de tomber malade pour se soigner. Mais la vague hygiéniste venue des pays nordiques se répand sur le vieux continent et le recul pris sur nos modes de vie modernes nous amène à entrer de plus en plus tôt dans cette logique d’anticipation. C’est dans cette dynamique qu’à 27 ans, Edouard, fondateur et praticien de musculation, s’intéresse de près à son alimentation. Il comprend que les diètes occidentales sont carencées sur certains nutriments clés comme la vitamine D, le magnésium ou encore les oméga-3. Il se penche ainsi sur la nutraceutique, mais fait un constat amer : les Français ne sont pas fiers de consommer ce type de produits encore trop “médicaments” et le scepticisme sur leur efficacité est grand. Il faut ajouter à cela que l’offre ne répond pas du tout à une démarche de prise en main personnelle et que l’expérience client est délaissée :

L’information produit est technique et morcelée même pour un pharmacien !
Les prix varient du simple au double entraînant un déficit de confiance,
Il n’y a aucune transparence sur des produits qui semblent de prime abord plutôt transformés (en réalité ce n’est pas le cas).
Enfin l’esthétique aseptisée issue de la culture labo ne laisse aucune place à l’affect.

Nutri&Co a donc été fondée avec l’objectif de donner à la Nutraceutique la place qui lui revient de droit en matière de santé préventive, en s’érigeant en réflexe du quotidien. Cette mission s’incarne avant tout dans une quête de la plus grande efficacité rendue accessible à tous. Notre démarche répond aux aspirations les plus profondes de l’être humain : apprendre et vivre plus intensément.

Les 3 piliers qui nous singularisent :

Le « Back to efficacity »
Nous ne faisons aucune concession sur l’efficacité de nos formules. Chez N&C, on ne s’achète pas de la conscience environnementale avec un flacon en kraft qui ne protège rien, ou du free from avec un excès de label… Chez nous, ce qu’on achète, c’est d’abord et avant tout de l’efficacité. Il se matérialise notamment dans notre approche du bio-identique qui permet de ne pas tomber dans le fanatisme du tout veggie et permet de réconcilier science et nature.

Une marque préceptrice
Le second élément fort de la marque, c’est notre volonté d’accompagner le besoin de selfcare (ie. dans la prise en main santé, et non pas automédication). Cela passe par un contenu éducatif soigné et mis à la portée de tous ainsi qu’une conviction affirmée sur le fait que l’anticipation santé prime sur la curation. Ce pilier de marque se matérialise à travers nos infographies produit, notre capacité à vulgariser le discours scientifique, nos vidéos, et certains posts sur les réseaux sociaux.

L’esthétisme pour rendre fiers
Parce que les CA ont trop longtemps été “marketés” comme des médicaments, leur consommation est tabou. Pour déculpabiliser et imposer l’image d’une prévention socialement valorisante, nous misons sur un esthétisme inspiré des codes de la Cosmétique : flacons élégants et colorés, galéniques soignées (Licaps, etc.) et surtout une sémantique positive (Nutra, flacons, gélules, etc.).

Quelle est votre expertise ?

 

Une maîtrise produit absolue

  • Formulation 100% internalisée : on ne se sert pas sur l’étagère des façonniers, nous lançons des travaux pré-cliniques
  • Maîtrise de la chaîne de production grâce à nos volumes = négociation en direct des ingrédients stratégiques et maintien d’un bon prix.
  • Ingénierie réglementaire : alléguer les nouveaux ingrédients porteurs.
  • Contrôle qualité : poussé au niveau des grands labo de compléments alimentaires (rare dans l’univers start-up).

Une expérience client 2.0

  • Omnicanalité interactive et ludique : eShop, e-Marketplace, prescripteurs, pharma…
  • Une vraie transparence : nom des producteurs d’ingrédients, prix et analyses.
  • Un SAV ultra réactif, précis et internalisé : téléphone et RS.
  • Un esthétisme travaillé : pour créer de l’affect autour de l’acte de consommation, développer la fierté et la fidélité.
  • Une personnalisation honnête : en aval du processus d’achat, et sur le dosage. 

Les labels produits

Nutri&Co s'associe à Nahibu (expert de l'analyse du microbiote intestinal)

Sources :

 Beslay, M.; Srour, B.; Méjean, C.; Allès, B.; Fiolet, T.; Debras, C.; Chazelas, E.; Deschasaux, M.; Wendeu-Foyet, M.G.; Hercberg, S.; et al. Ultra-Processed Food Intake in Association with BMI Change and Risk of Overweight and Obesity: A Prospective Analysis of the French NutriNet-Santé Cohort. PLOS Med. 2020, 17, e1003256, doi:10.1371/journal.pmed.1003256. 

  1. ANSES Etude Individuelle Nationale Des Consommations Alimentaires 3 (INCA 3). Avis de l’ANSES. Rapport d’expertise Collective; 2017; p. 566;.
  2. Partula, V.; Deschasaux, M.; Druesne-Pecollo, N.; Latino-Martel, P.; Desmetz, E.; Chazelas, E.; Kesse-Guyot, E.; Julia, C.; Fezeu, L.K.; Galan, P.; et al. Associations between Consumption of Dietary Fibers and the Risk of Cardiovascular Diseases, Cancers, Type 2 Diabetes, and Mortality in the Prospective NutriNet-Santé Cohort. Am. J. Clin. Nutr. 2020, 112, 195–207, doi:10.1093/ajcn/nqaa063.
  3. Stephen, A.M.; Champ, M.M.-J.; Cloran, S.J.; Fleith, M.; van Lieshout, L.; Mejborn, H.; Burley, V.J. Dietary Fibre in Europe: Current State of Knowledge on Definitions, Sources, Recommendations, Intakes and Relationships to Health. Nutr. Res. Rev. 2017, 30, 149–190, doi:10.1017/S095442241700004X.
  4. Anderson, J.W.; Baird, P.; Davis Jr, R.H.; Ferreri, S.; Knudtson, M.; Koraym, A.; Waters, V.; Williams, C.L. Health Benefits of Dietary Fiber. Nutr. Rev. 2009, 67, 188–205, doi:10.1111/j.1753-4887.2009.00189.x.
  5. Slavin, J. Fiber and Prebiotics: Mechanisms and Health Benefits. Nutrients 2013, 5, 1417–1435, doi:10.3390/nu5041417.
  6. Mattea Müller; Emanuel Canfora; Ellen Blaak Gastrointestinal Transit Time, Glucose Homeostasis and Metabolic Health: Modulation by Dietary Fibers. Nutrients 2018, 10, 275, doi:10.3390/nu10030275.
  7. Lovell, R.M.; Ford, A.C. Global Prevalence of and Risk Factors for Irritable Bowel Syndrome: A Meta-Analysis. Clin. Gastroenterol. Hepatol. 2012, 10, 712-721.e4, doi:10.1016/j.cgh.2012.02.029.
  8. Canavan, C.; West, J.; Card, T. The Epidemiology of Irritable Bowel Syndrome. Clin. Epidemiol. 2014, 71, doi:10.2147/CLEP.S40245.
  9. SNFGE Syndrome de l’intestin Irritable Available online: https://www.snfge.org/content/syndrome-de-lintestin-irritable.
  10. Zisimopoulou, S.; Guessous, I. Syndrome de l’intestin Irritable: Un Diagnostic d’exclusion? Rev. Médicale Suisse 2012, 1821–1825.
  11. Min, Y.W. Effect of Composite Yogurt Enriched with Acacia Fiber and Bifidobacterium Lactis. World J. Gastroenterol. 2012, 18, 4563, doi:10.3748/wjg.v18.i33.4563.
  12. Niv, E.; Halak, A.; Tiommny, E.; Yanai, H.; Strul, H.; Naftali, T.; Vaisman, N. Randomized Clinical Study: Partially Hydrolyzed Guar Gum (PHGG) versus Placebo in the Treatment of Patients with Irritable Bowel Syndrome. Nutr. Metab. 2016, 13, 10, doi:10.1186/s12986-016-0070-5.
  13. Yasukawa, Z.; Inoue, R.; Ozeki, M.; Okubo, T.; Takagi, T.; Honda, A.; Naito, Y. Effect of Repeated Consumption of Partially Hydrolyzed Guar Gum on Fecal Characteristics and Gut Microbiota: A Randomized, Double-Blind, Placebo-Controlled, and Parallel-Group Clinical Trial. Nutrients 2019, 11, 2170, doi:10.3390/nu11092170.

 

Découvrez d’autres articles sur le microbiote.

Prenez soin de votre microbiote avec Nahibu.

🌟 Quiz du microbiote intestinal! 🌟

X
Copy link
Powered by Social Snap