Comprendre le rapport d’analyse Nahibu

Pour chaque analyse, l’utilisateur a la possibilité de télécharger un résumé au format PDF. Ce rapport simplifié issu de la plateforme digitale Nahibu a été conçu par des experts du microbiote intestinal afin de faciliter sa lecture auprès des professionnels de santé. Il est composé de deux grandes parties.

Introduction du rapport d’analyse Nahibu

Une présentation générale de Nahibu, nos objectifs ainsi qu’une description brève de ce qu’est le microbiote intestinal.

Une description de comment les résultats ont été générés. Pour le rapport, l’utilisateur est automatiquement comparé à la cohorte dite saine de Nahibu. Celle-ci se compose des individus n’ayant déclaré aucune maladie chronique diagnostiquée ou aucun trouble digestif.

La présentation des 3 catégories de résultats : Optimal, Courant et Améliorable. Ces résultats sont obtenus en comparant la valeur obtenue par l’utilisateur avec celle de la cohorte saine (ordonnée). Ainsi un résultat “Améliorable” est un résultat se trouvant dans les 5% de valeurs les plus extrêmes (entre 0 et le 5eme percentile, et au-dessus du 95eme percentile). La valeur est “Courant” quand elle se trouve dans les 20% de valeurs les plus extrêmes de la cohorte (entre le 5eme et 25eme percentile, et entre le 75eme et 95eme percentile). Enfin le résultat est optimal quand il se trouve dans les valeurs présente à plus ou moins 25% de la médiane (entre le 25eme et le 75eme percentile).

Les informations générales sur l’utilisateur. Celles-ci sont extraites du questionnaire préalablement rempli par l’utilisateur et permet de visualiser les informations nécessaires pour appréhender le mode de vie, les antécédents médicaux et le mode alimentaire de l’utilisateur.

Les résultats de l’analyse du microbiote intestinal

Richesse

Il s’agit du nombre de bactéries détectées dans l’analyse, métrique essentielle pour l’évaluation d’une bonne santé. En effet, de nombreuses études montrent que la diminution de la diversité peut avoir un impact sur notre santé. Ainsi, plus nous consommons de fibres, et des fibres différentes, mieux c’est pour la diversité de notre microbiote intestinal et notre santé. 

L’entérotype

L’objectif des entérotypes est de proposer une stratification des individus basée sur leur microbiote intestinal en un nombre de groupes restreint, chaque groupe étant dirigé par un genre bactérien. Au contraire des groupes sanguins, les entérotypes n’ont pas de frontière claire. Selon les individus étudiés et les méthodes employées, ce nombre de groupe est variable allant généralement de deux à quatre. Les deux entérotypes les plus robustes, car retrouvés dans la majorité des analyses, semblent être Prevotella et Bacteroides. Le troisième groupe défini à l’origine, Ruminococcus, peut en fonction des études être fusionné à l’un des deux premiers ou être remplacé par un autre groupe. L’entérotype Bacteroides, associé à un régime riche en graisses animales, est dominant dans le monde occidental, alors que l’entérotype Prevotella est plus prévalent dans les sociétés rurales avec des régimes riches en fibres. Si un régime sur le court terme (inférieur à un mois) ne permet pas à un individu de changer d’entérotype, il n’est pas encore clair si les régimes sur le long terme peuvent influer les entérotypes.

L’équilibre intestinal

Il mesure la présence ou non d’une dysbiose au sein du microbiote. La dysbiose, en opposition avec l’eubiose, est un terme désignant un microbiote altéré dont la composition est déséquilibrée. La dysbiose du microbiote intestinal se caractérise par une diminution de la richesse de la diversité microbienne, une baisse de l’abondance du phylum Firmicutes au profit des Bacteroidetes, et une augmentation de l’abondance d’espèces potentiellement pathogènes.

La répartition des phylas

Plus de 1000 bactéries présentes dans le microbiote intestinal ont été identifiées. Elles sont classées en groupes à différents niveaux de précision, parmi eux les phylas. Dans le microbiote intestinal, les phylas les plus abondants qui constituent environ 90% du microbiote intestinal adulte sont au nombre de 3 : Firmicutes, Bacteroidetes et Actinobacteria. Il existe d’autres phylas moins abondants comme les Proteobacteria et les Verrucomicrobia par exemple.

phylum Microbiote Intestinal

La liste des genres et bactéries détectées

Il s’agit d’une sélection faite par Nahibu sur les genres et bactéries d’intérêts basée sur la littérature scientifique. Cette sélection comprend 4 genres d’intérêts (Bifidobacterium, Dialister, Coprococcus, Lactobacillus) et 11 bactéries d’intérets (Akkermansia muciniphila, Faecalibacterium prausnitzii, [Eubacterium] hallii, Bacteroides thetaiotaomicron, Barnesiella intestinihominis, Bifidobacterium longum, Bilophila wadsworthia, Clostridioides difficile, Roseburia intestinalis, [Ruminococcus] gnavus, Veillonella atypica).

La production d’acide gras à chaîne courte (AGCC)

La production d’AGCC est stimulée par la dégradation des fibres par les bactéries du microbiote intestinal. Ces AGCC sont absorbés par notre organisme et plusieurs effets bénéfiques sur la santé ont été décrits : source d’énergie pour les cellules du côlon, renforcement de la barrière intestinale et du système immunitaire, amélioration du transit dans le côlon, effet sur le cholestérol et la glycémie, réduction de l’inflammation, régulation de l’appétit, prévention contre l’obésité et le cancer colorectal par exemple.

Ils exercent donc un effet protecteur vis-à-vis des pathologies du colon. La quantité d’AGCC varie et leur production peut être augmentée en consommant des aliments riches en probiotiques et fibres. Les trois principaux AGCC sont le butyrate, l’acétate et le propionate.

L’analyse du potentiel fonctionnel du microbiote

L’analyse du microbiote intestinal de Nahibu reposant sur la quantification des gènes bactériens détectés dans l’ADN extrait d’un échantillon de selle, permet d’extrapoler son potentiel fonctionnel.

Ainsi dans le rapport PDF, sont reportées les informations sur la qualité nutritionnelle des apports, leur diversité, l’apport en prébiotique et le niveau d’inflammation intestinale. Toutes ces informations sont mesurées par rapport à la cohorte saine de Nahibu. De plus, l’analyse du potentiel fonctionnel du microbiote contient une partie sur la tolérance et intolérance des bactéries face à différents sucres complexes (FODMAP).

systeme immunitaire shido Nahibu

La table d’abondance

En annexe se trouve la liste des bactéries détectées présentes de manière significative et caractérisée (>0,01%) dans l’échantillon. Pour chacune d’elles, on trouve les indications d’appartenance et l’abondance relative en % par rapport à l’ensemble des bactéries détectées dans le microbiote.

Découvrez d’autres articles sur le microbiote.

Qu’est-ce que les FODMAPs ?

Qu’est-ce que les FODMAPs ?

Dans cet article, vous allez découvrir ce que signifie les FODMAPs. Mais de quoi s’agit-il réellement ? Êtes-vous au point sur les « Fermentescibles, Oligosaccharides, Disaccharides, Monosaccharides ou Polyols » ?

Top des aliments riches en antioxydants

Top des aliments riches en antioxydants

Les antioxydants protègent l’organisme des radicaux libres. Ils captent les radicaux libres et réduisent les dommages qu’ils causent sur l’organisme.

Prenez soin de votre microbiote avec Nahibu.

🌟 Quiz du microbiote intestinal! 🌟

X
Copy link
Powered by Social Snap