L’alimentation affecte-t-elle notre humeur ?

Nahibu
25/03/2020

Depuis de nombreuses années, les médecins et le ministère de la santé recommandent vivement une alimentation saine et équilibrée pour maintenir et améliorer notre bien-être et notre santé. Aujourd’hui, les professionnels de la santé mentale commencent également à prôner ce discours. Pouvons-nous affirmer que ce que nous consommons influence également notre humeur ?

La recherche dans le domaine de la psychiatrie nutritionnelle progresse chaque jour et commence à révéler comment nos choix alimentaires peuvent influencer nos sentiments. Des études récentes démontrent que les individus qui adoptent un régime méditerranéen sur une certaine période ont moins de chances de souffrir de troubles psychologiques, de dépression ou d’anxiété en comparaison aux individus qui adoptent un régime occidental, faible en fibres et riche en graisses et en sucre. En effet, le régime occidental se caractérise par une consommation d’aliments transformés qui détruit la diversité de notre microbiote intestinal.

Qu’est-ce que le régime méditerranéen ?

Il s’agit d’une alimentation basée sur des aliments riches en fibres végétales, plutôt qu’animales et généralement abondante en graisses bénéfiques et en polyphénols. On l’appelle « régime méditerranéen » car les produits que l’on retrouve dans ce régime sont traditionnellement consommés près de la mer Méditerranée : légumineuses, fruits et légumes, graines, noix, huile d’olive et poissons par exemple. Il ne s’agit pas d’un « superaliment » unique qui permettrait d’améliorer la façon dont nous nous sentons mais d’une consommation aussi variée que possible d’aliments riches en fibres et en bonnes graisses, qui sont bénéfiques à nos bactéries et donc à notre santé.

Quel est le lien entre le microbiote intestinal et notre humeur ?

Au cœur de l’écosystème que l’on appelle microbiote intestinal vivent des milliards de bactéries. Ces espèces vivantes produisent des molécules lorsqu’elles digèrent les fibres que l’on consomme, on appelle cela des Acides gras à chaîne courte (AGCC). Le butyrate et le propionate en sont des exemples. Ces substances jouent un rôle important sur notre état de santé et notre bien-être et donc sur la façon dont nous nous sentons au quotidien.

Notre flore intestinale, surnommée « deuxième cerveau » est responsable de nos humeurs. En effet, la sérotonine, où « hormone du bonheur » est produite à 95% dans nos intestins.

En conclusion, si nous intégrons des quantités adéquates de fibres à notre alimentation, nous pouvons théoriquement optimiser la production d’AGCC et notamment le niveau de sérotonine pour réguler nos humeurs.

Nahibu détecte la production d’acides gras à chaîne courte. Retrouvez le détail sur www.nahibu.com